Les orgues de Paris
ORGUES DE PARIS 2.0 © 2021 Vincent Hildebrandt ACCUEIL LES ORGUES

Saint André de l'Europe

24 bis Rue de Saint-Pétersbourg, 75008 Paris

1871/97 - Delmotte

1911 - Béasse

1961 - Muller

1998 - Hedelin

2016 - Fossaert

II/19 - traction mécanique -

Organiste titulaire Bertrand Ferrier Concerts Régulièrement

Messes avec orgue

Samedi à 18h30, Dimanche à 10h45 et 19h Vidéos Bertrand Ferrier
L'orgue de Saint-André-de-l'Europe provient de l'ancienne église Notre-Dame Auxiliaire de Clichy-la- Garenne (Hauts-de-Seine). L’église étant vouée à la démolition l’orgue fut racheté par la paroisse en 1995. Pendant longtemps, l’orgue a été attribué au facteur Louis Béasse, ancien collaborateur de Cavaillé-Coll, en raison de la plaque sur sa console. Cependant, une expertise récente a montré que l’orgue a été construit par les frères Delmotte, célèbres facteurs d'orgues belges. L’orgue a été construit en 1871 pour le Petit Séminaire de Cambrai (Nord) qui fut détruit lors de la première guerre mondiale. Cet orgue comportait à l'origine 12 jeux répartis sur deux claviers de 56 notes. En 1897, les frères Delmotte complétèrent l'instrument avec 6 jeux dont 2 jeux de pédales. En 1911, l'orgue fut placé à Clichy-la-Garenne par Louis Beasse qui y apposa sur la console. Il rajouta une pédale de 30 notes (les trois dernières notes étant «en tirasse») et un basson 16 ‘ au Récit. En 1961, Erwin Muller de Croissy-sur-Seine (Yvelines) rénova l’orgue dans un style néo-baroque, remplaçant le Salicional 8 'du GO par un Plein-jeu III, le Basson 16' du Récit par un Sesquialtera II et la Flûte Traversière par un Quarte 2 'et en changeant la Flûte Octaviante 4' en un Principal 4 'en recoupant les tuyaux. En 1995, Notre-Dame-Auxiliatrice a été fermée puis détruite en 1997 avant d'être remplacée par une église moderne en 2000. L'orgue fut été mis en vente pour un euro symbolique. En 1998, l'orgue fut alors aquis par la paroisse de St André de l'Europe qui le fit transféré (l'ancien orgue Merklin était considéré comme «irréparable») par Marc Hedelin de Mauvières (Indre), qui restaura le caractère original de l'orgue en y ajoutant une trompette (au lieu de le Sesquialtera II) et un nouveau hautbois, changeant à nouveau le Prestant 4 'en Flûte octaviante 4' et le Quarte 2 'en Octavin 2', comme précédemment. Lors de la récente restauration (2014-2016) d'Yves Fossaert, un nouveau Plein-jeu et Doublette 2 (GO) ont été réalisés, selon les tailles de l’orgue Delmotte (1891) du Sacré-Coeur à Coudekerque. L’orgue remplace un instrument construit par Merklin vers 1880. Il s’agissait de l’ancien orgue de chœur de Ste Marie des Batignolles, qui fut profondément transformé par Bourgarel en 1963.
L’église Saint-André-de-l'Europe se trouve dans l'ancienne chapelle du couvent des Oblats de Marie- Immaculée, construite en style néo-gothique entre 1897 et 1900 sur les plans des architectes Alfred Coulomb et Louis-Pierre Chauvet. Après la fermeture du couvent et l'expulsion des frères en 1901, l'édifice fut racheté en 1907 par l'archevêque de Paris. Rouverte au culte sous le nom de "Saint-André D'Antin", elle fut érigée en église paroissiale en 1959. En 1967, l'Église prit le vocable de « St André de l’Europe », en référence au quartier de l'Europe, au cœur duquel il est situé.
Les orgues de Paris

Saint André de

l'Europe

24 bis Rue de Saint-Pétersbourg, 75008 Paris

1871/97 - Delmotte

1911 - Béasse

1961 - Muller

1998 - Hedelin

2016 - Fossaert

II/19 - traction mécanique -

ORGUES DE PARIS 2.0 © Vincent Hildebrandt LES ORGUES
L'orgue de Saint-André-de-l'Europe provient de l'ancienne église Notre-Dame Auxiliaire de Clichy-la-Garenne (Hauts-de- Seine). L’église étant vouée à la démolition l’orgue fut racheté par la paroisse en 1995. Pendant longtemps, l’orgue a été attribué au facteur Louis Béasse, ancien collaborateur de Cavaillé-Coll, en raison de la plaque sur sa console. Cependant, une expertise récente a montré que l’orgue a été construit par les frères Delmotte, célèbres facteurs d'orgues belges. L’orgue a été construit en 1871 pour le Petit Séminaire de Cambrai (Nord) qui fut détruit lors de la première guerre mondiale. Cet orgue comportait à l'origine 12 jeux répartis sur deux claviers de 56 notes. En 1897, les frères Delmotte complétèrent l'instrument avec 6 jeux dont 2 jeux de pédales. En 1911, l'orgue fut placé à Clichy-la-Garenne par Louis Beasse qui y apposa sur la console. Il rajouta une pédale de 30 notes (les trois dernières notes étant «en tirasse») et un basson 16 ‘ au Récit. En 1961, Erwin Muller de Croissy-sur- Seine (Yvelines) rénova l’orgue dans un style néo-baroque, remplaçant le Salicional 8 'du GO par un Plein-jeu III, le Basson 16' du Récit par un Sesquialtera II et la Flûte Traversière par un Quarte 2 'et en changeant la Flûte Octaviante 4' en un Principal 4 'en recoupant les tuyaux. En 1995, Notre-Dame-Auxiliatrice a été fermée puis détruite en 1997 avant d'être remplacée par une église moderne en 2000. L'orgue fut été mis en vente pour un euro symbolique. En 1998, l'orgue fut alors aquis par la paroisse de St André de l'Europe qui le fit transféré (l'ancien orgue Merklin était considéré comme «irréparable») par Marc Hedelin de Mauvières (Indre), qui restaura le caractère original de l'orgue en y ajoutant une trompette (au lieu de le Sesquialtera II) et un nouveau hautbois, changeant à nouveau le Prestant 4 'en Flûte octaviante 4' et le Quarte 2 'en Octavin 2', comme précédemment. Lors de la récente restauration (2014-2016) d'Yves Fossaert, un nouveau Plein-jeu et Doublette 2 (GO) ont été réalisés, selon les tailles de l’orgue Delmotte (1891) du Sacré-Coeur à Coudekerque. L’orgue remplace un instrument construit par Merklin vers 1880. Il s’agissait de l’ancien orgue de chœur de Ste Marie des Batignolles, qui fut profondément transformé par Bourgarel en 1963.
Organiste titulaire Bertrand Ferrier Concerts Régulièrement

Messes avec orgue

Samedi à 18h30, Dimanche à 10h45 et 19h Vidéos Bertrand Ferrier