Les orgues de Paris
ORGUES DE PARIS 2.0 © 2021 Vincent Hildebrandt ACCUEIL LES ORGUES

Saint Augustin

Place Saint-Augustin, 75008 Paris Orgue de tribune

1868 - Barker

1989 - Cavaillé-Coll

1945/62 - Beuchet-Debierre

1988 - Dargassies

2021 - Lacorre

III/54 - traction mécanique -

composition

Orgue d'accompagnement sur tribune

1899 - Mutin

1973 - Gonzalez

1983 - Dargassies

II/30 (21) - traction électrique- composition

photos GO/OdC : Didier Matry
Saint-Augustin a été construite entre 1860 et 1871 par Victor Baltard dans un style éclectique mêlant éléments néo-romans et byzantins. L’édifice mesure près de 100 mètres de long, avec un dôme de 80 mètres de haut, et fut l'un des premiers grands bâtiments parisiens construits avec d'une charpente métallique. Cette église est un parfait exemple de l'architecture parisienne sous le Second Empire français, voulue par le baron Haussmann, avec de nombreuses avenues rectilignes, qui nécessitait des bâtiments prestigieux à des endroits importants.
Le Grand-Orgue a été construit par Charles Barker & Albert Peschard et inauguré en 1868. C'était un instrument innovant, le premier orgue équipé d'une transmission électropneumatique (type Peschard - à ne pas confondre avec le type Schmoele-Mol utilisé par Merklin ). En 1870, ce système a été amélioré par Paul Férat, l'un des élèves de Charles Barker. En 1889, l'entretien fut confié à Cavaillé-Coll (c'est- à-dire son fils Gabriel, qui était l'expert en électricité). Cependant, peu de temps après, Gabriel quitta la société et Cavaillé-Coll décida de procéder à une reconstruction majeure de l'orgue, avec le remplacement de la transmission électro- pneumatique par une transmission mécanique assistée par le levier Barker, l'extension des trois claviers à 56 notes et la pédale à 30 notes, et l'ajout de 9 jeux. Le nouvel orgue a été inauguré en 1899 par Eugène Gigout. En 1925, Charles Mutin a étendu l'instrument à 54 jeux En 1962, une relevage et une réharmonisation ont été effectuées par la Maison Beuchet-Debierre (Picaud Père et fils) avec l’ajoute des Mixtures sur chaque manuel. La Voix humaine du Récit a été supprimée pour placer une Sesquialtera II, et la Clarinette du Positif a été remplacée par un Cromorne neuf. En 1988, une restauration et une réharmonisation ont été effectuées en 1988 par Bernard Dargassies, tentant de revenir à l'instrument symphonique d'origine. En 2021 : des travaux de relevage partiel par Denis Lacorre. L’orgue de chœur, placé dans le transept, a été construit par les ateliers Cavaillé-Coll-Mutin en 1899. Il comportait à l’origine une quinzaine de jeux. Il fut agrandi et électrifié par Gonzalez en 1973.
Organiste titulaire Didier Matry et Christophe Martin-Maëder Organistes célèbres ayants illustré l’orgue par le passé : Eugène Gigout, Jean Hure, André Fleury, Suzanne Chaisemartin Concerts Regulièrement

Messes avec orgue

Samedi à 18h30, Dimanche à 10h,11h et 19h

Vidéos du Grand-orgue

Didier Matry Metaprisme III Toccata Gigout Improvisation, saxophone et orgue Extraits des "Sonnets" mélodies André Fleury Pièce N°14 André Fleury Pièce N°20 Pierre Cochereau Grand Plein Jeu improvisé Buxtehude Erhalt uns Herr Christophe Martin-Maëder

Vidéo de l’orgue de choeur

Christophe Martin-Maëder
Photo : Jeroen de Haan
Les orgues de Paris

Saint Augustin

Place Saint-Augustin, 75008 Paris Orgue de tribune

1868 - Barker

1989 - Cavaillé-Coll

1945/62 - Beuchet-Debierre

1988 - Dargassies

2021 - Lacorre

III/54 - traction mécanique -

composition

Orgue d'accompagnement sur tribune

1899 - Mutin

1973 - Gonzalez

1983 - Dargassies

II/30 (21) - traction électrique-

composition

photos GO/OdC : Didier Matry
ORGUES DE PARIS 2.0 © Vincent Hildebrandt LES ORGUES
Le Grand-Orgue a été construit par Charles Barker & Albert Peschard et inauguré en 1868. C'était un instrument innovant, le premier orgue équipé d'une transmission électropneumatique (type Peschard - à ne pas confondre avec le type Schmoele-Mol utilisé par Merklin ). En 1870, ce système a été amélioré par Paul Férat, l'un des élèves de Charles Barker. En 1889, l'entretien fut confié à Cavaillé-Coll (c'est-à-dire son fils Gabriel, qui était l'expert en électricité). Cependant, peu de temps après, Gabriel quitta la société et Cavaillé-Coll décida de procéder à une reconstruction majeure de l'orgue, avec le remplacement de la transmission électro- pneumatique par une transmission mécanique assistée par le levier Barker, l'extension des trois claviers à 56 notes et la pédale à 30 notes, et l'ajout de 9 jeux. Le nouvel orgue a été inauguré en 1899 par Eugène Gigout. En 1925, Charles Mutin a étendu l'instrument à 54 jeux En 1962, une relevage et une réharmonisation ont été effectuées par la Maison Beuchet-Debierre (Picaud Père et fils) avec l’ajoute des Mixtures sur chaque manuel. La Voix humaine du Récit a été supprimée pour placer une Sesquialtera II, et la Clarinette du Positif a été remplacée par un Cromorne neuf. En 1988, une restauration et une réharmonisation ont été effectuées en 1988 par Bernard Dargassies, tentant de revenir à l'instrument symphonique d'origine. En 2021 : des travaux de relevage partiel par Denis Lacorre. L’orgue de chœur, placé dans le transept, a été construit par les ateliers Cavaillé-Coll-Mutin en 1899. Il comportait à l’origine une quinzaine de jeux. Il fut agrandi et électrifié par Gonzalez en 1973.
Organiste titulaire Didier Matry et Christophe Martin-Maëder Organistes célèbres ayants illustré l’orgue par le passé : Eugène Gigout, Jean Hure, André Fleury, Suzanne Chaisemartin Concerts Regulièrement

Messes avec orgue

Samedi à 18h30, Dimanche à 10h,11h et 19h

Vidéos du Grand-orgue

Didier Matry Metaprisme III Toccata Gigout Improvisation, saxophone et orgue Extraits des "Sonnets" mélodies André Fleury Pièce N°14 André Fleury Pièce N°20 Pierre Cochereau Grand Plein Jeu improvisé Buxtehude Erhalt uns Herr Christophe Martin-Maëder

Vidéo de l’orgue de choeur

Christophe Martin-Maëder