Les orgues de Paris
ORGUES DE PARIS 2.0 © 2021 Vincent Hildebrandt ACCUEIL LES ORGUES

Sainte Marie

des Batignolles

77, place du docteur Félix Dolgéris, 75017 Paris

1923 - Mutin

1936 - Gloton-Debierre

1947 - Beuchet-Debierre

1993/2011 - Dargassies

III/35 (30) - traction mécanique -

composition

Photo: Jeroen de Haan
C’est en 1923 que l’actuel instrument est installé par Charles Mutin, alors à la tête de la manufacture Cavaillé-Coll. Ce nouvel instrument succédait à un petit orgue Merklin de 16 jeux installé dans le chœur et utilisé transitoirement, l’ancien grand orgue étant devenu injouable. Le grand orgue Mutin Cavaillé-Coll est entièrement relevé par la maison Gloton-Debierre de Nantes en 1936. En 1947, la même manufacture devenue Beuchet-Debierre entreprend une importante restauration et une transformation qui déboucheront sur un concert inaugural par Maurice Duruflé. A partir des années 60, l’instrument se dégrade lentement pour devenir complètement inutilisable en 1982. En 1992, soit une dizaine d’années de silence après, il est enfin restauré par Bernard Dargessies qui a repris la manufacture Gonzalez et qui lui ajoute 7 jeux. L’instrument actuel possède 35 jeux, soit environ 2300 tuyaux, 3 claviers et pédalier. Ses transmissions sont mécaniques. A noter que le petit buffet au centre de la balustrade est factice et rappelle la présence d’un orgue antérieur. Texte et photo console: Thierry Correard
Au XIXe siècle encore, la ville actuelle de Paris, en dehors du Paris médiéval, n'était qu'une suite de petits bourgs dans la campagne. En 1824, le village des Batignolles comptait cinq mille habitants et dépendait de Clichy. On décida de construire une église ; une souscription fut lancée. La petite somme récoltée ne permit que l'érection d'une chapelle terminée en 1829. Mais la population continua de s'accroître et la chapelle fut agrandie par Paul- Eugène Lequeux (1806-1873). Respectant la forme en croix latine, il fit ajouter les deux bas-côtés, le transept et le chœur. Le tout s'acheva en 1851. L'édifice s'inspire de la basilique romaine antique. Son porche ressemble à celui d'un temple grec. L'intérieur porte la marque des églises construites sous la Restauration : Sainte-Marie-des-Batignolles est une église sobre, presque sévère. Heureusement, un plafond plat à compartiments peints et un superbe chœur, à la mode du XIXe siècle, avec un magnifique retable sculpté, viennent casser cette sobriété et embellir l'édifice.
Organiste titulaire Simon Prunet-Foch Organistes célèbres ayant illustré l’instrument : André Messager, Henti Busser (titulaires de l’ancien orgue Stoltz), Joseph Bonnet, Joachim Havard de la Montagne. Concerts De manière occasionnelle

Messes avec orgue

Samedi à 18h, dimanche à 10h30 Vidéos -
Les orgues de Paris

Sainte Marie

des Batignolles

77, place du docteur Félix Dolgéris, 75017 Paris

1923 - Mutin

1936 - Gloton-Debierre

1947 - Beuchet-Debierre

1993/2011 - Dargassies

III/35 (30) - traction mécanique -

composition

Photo: Jeroen de Haan
ORGUES DE PARIS 2.0 © Vincent Hildebrandt LES ORGUES
C’est en 1923 que l’actuel instrument est installé par Charles Mutin, alors à la tête de la manufacture Cavaillé-Coll. Ce nouvel instrument succédait à un petit orgue Merklin de 16 jeux installé dans le chœur et utilisé transitoirement, l’ancien grand orgue étant devenu injouable. Le grand orgue Mutin Cavaillé-Coll est entièrement relevé par la maison Gloton-Debierre de Nantes en 1936. En 1947, la même manufacture devenue Beuchet-Debierre entreprend une importante restauration et une transformation qui déboucheront sur un concert inaugural par Maurice Duruflé. A partir des années 60, l’instrument se dégrade lentement pour devenir complètement inutilisable en 1982. En 1992, soit une dizaine d’années de silence après, il est enfin restauré par Bernard Dargessies qui a repris la manufacture Gonzalez et qui lui ajoute 7 jeux. L’instrument actuel possède 35 jeux, soit environ 2300 tuyaux, 3 claviers et pédalier. Ses transmissions sont mécaniques. A noter que le petit buffet au centre de la balustrade est factice et rappelle la présence d’un orgue antérieur. Texte et photo console: Thierry Correard
Organiste titulaire Simon Prunet-Foch Organistes célèbres ayant illustré l’instrument : André Messager, Henti Busser (titulaires de l’ancien orgue Stoltz), Joseph Bonnet, Joachim Havard de la Montagne. Concerts De manière occasionnelle

Messes avec orgue

Samedi à 18h, dimanche à 10h30 Vidéos -