Les orgues de Paris
ORGUES DE PARIS 2.0 © 2021 Vincent Hildebrandt ACCUEIL LES ORGUES

Saint Denys du Saint

Sacrement

68 bis, rue de Turenne, 75003 Paris Orgue de tribune

1839 - Daublaine-Callinet

1867 - Cavaillé-Coll

1970 - Gutschenritter

1984 - Barbéris

2008 - Dargassies*

III/38 - traction électrique- composition*

* Cymbale Positif: III rangs Orgue de choeur

1874 - Cavaillé-Coll

1986 - Barbéris

II/12 (10) - traction mécanique -

composition

Photo Orgue de choeur: Pierre Marteau
Au cœur du quartier du Marais, au XVIIe siècle de nombreux et somptueux hôtels se construisent dont l’hôtel de Turenne, à l’angle de la rue Saint-Claude et de la rue Neuve-Saint-Louis (actuelle rue de Turenne). En 1684 s’installe dans cet hôtel le deuxième monastère des Bénédictines du Saint-Sacrement, qui fut détruit à la Révolution française. L’église actuelle fut érigée sur les lieu de l’ancienne chapelle du couvent par Étienne- Hippolyte Godde en 1826.
Le Grand-Orgue, construit en 1839, a été l'un des premiers construits par la Maison Daublaine Callinet sous la direction artistique de Félix Danjou. L’instrument peut être considéré comme un instrument typique de «transition», toujours classique, mais avec quelques nouveautés (Jeux gambés, Clarinette, Anches libres).Avant d’étre acquis par la paroisse, il figura à l’Exposition Universelle où il fut admiré par Berlioz et Meyerbeer. L'orgue avait à l'origine 31 jeux répartis sur 3 claviers et pédale. Reconstruit 1867 et 1883 par Cavaillé-Coll, il fut entièrement ré-harmonisé par son harmoniste Glock. Très bien entretenu tout au long du XXème siècle, il fallut attendre 1970 pour que le facteur Gutschenritter effectue un relevage assorti à l’électrification de la traction. En 1984, Jacques Barbéris fit une ré-harmonisation des Pleins-Jeux et du Cromorne. La dernière restauration a été réalisée par Dargassies en 2008. L’orgue de chœur a été construit par Cavaillé-Coll en 1874, en remplacement d’un orgue de 1858, du même facteur. Cet instrument, provenant de la série « numéro 18 » du catalogue de la Maison Cavaillé-Coll est resté totalement intact jusqu’à nos jour.
Organiste titulaire Thierry Adhumeau Titulaire adjoint: Emmanuel Hocde Concerts Occasionnellement

Messes avec orgue

Samedi à 18h30, Dimanche à 9h30 et 11h Vidéo Emmanuel Hocde
Les orgues de Paris

Saint Denys du

Saint Sacrement

68 bis, rue de Turenne, 75003 Paris Orgue de tribune

1839 - Daublaine-Callinet

1867 - Cavaillé-Coll

1970 - Gutschenritter

1984 - Barbéris

2008 - Dargassies*

III/38 - traction électrique-

composition*

* Cymbale Positif: III rangs Orgue de choeur

1874 - Cavaillé-Coll

1986 - Barbéris

II/12 (10) - traction mécanique -

composition

Photo Orgue de choeur: Pierre Marteau
ORGUES DE PARIS 2.0 © Vincent Hildebrandt LES ORGUES
Le Grand-Orgue, construit en 1839, a été l'un des premiers construits par la Maison Daublaine Callinet sous la direction artistique de Félix Danjou. L’instrument peut être considéré comme un instrument typique de «transition», toujours classique, mais avec quelques nouveautés (Jeux gambés, Clarinette, Anches libres).Avant d’étre acquis par la paroisse, il figura à l’Exposition Universelle où il fut admiré par Berlioz et Meyerbeer. L'orgue avait à l'origine 31 jeux répartis sur 3 claviers et pédale. Reconstruit 1867 et 1883 par Cavaillé-Coll, il fut entièrement ré-harmonisé par son harmoniste Glock. Très bien entretenu tout au long du XXème siècle, il fallut attendre 1970 pour que le facteur Gutschenritter effectue un relevage assorti à l’électrification de la traction. En 1984, Jacques Barbéris fit une ré-harmonisation des Pleins-Jeux et du Cromorne. La dernière restauration a été réalisée par Dargassies en 2008. L’orgue de chœur a été construit par Cavaillé-Coll en 1874, en remplacement d’un orgue de 1858, du même facteur. Cet instrument, provenant de la série « numéro 18 » du catalogue de la Maison Cavaillé-Coll est resté totalement intact jusqu’à nos jour.
Organiste titulaire Thierry Adhumeau Titulaire adjoint: Emmanuel Hocde Concerts Occasionnellement

Messes avec orgue

Samedi à 18h30, Dimanche à 9h30 et 11h Vidéo Emmanuel Hocde